Politique de l’activité physique : Au Québec, on bouge!

au-qc-on-bouge_final

Une politique pour faire bouger au moins 60 minutes par jour les élèves du primaire. Voilà un vent de changement qui viendra appuyer nos efforts.

« La pratique d’activités (…) contribue au maintien de la santé, améliore les liens sociaux, est bénéfique à l’économie et contribue au développement durable », explique le ministre Sébastien Proulx.

Le 3 avril dernier, le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport a dévoilé une toute nouvelle Politique sur l’activité physique : Au Québec, on bouge! D’ici 2027, le gouvernement du Québec souhaite voir augmenter d’au moins 10 % la proportion de la population qui fait de l’activité physique pendant ses temps libres, et de 20 % celle des jeunes de 6 à 17 ans.

Pour y arriver, quatre enjeux stratégiques ont été priorisés : l’accessibilité aux services et aux installations; la qualité de l’expérience; la promotion et la valorisation de l’activité physique, du sport et du loisir, ainsi que le leadership et la concertation des acteurs et des partenaires.

Le ministre prévoit, notamment, des actions dans les écoles pour faire bouger au moins 60 minutes par jour les élèves du primaire. Cette politique amène un vent de changement positif qui viendra appuyer nos efforts de promotion de saines habitudes de vie et soutenir de beaux projets ciblant les jeunes, tels que le Trottibus et le Défi Active tes pieds.

 

D’autres questions ?